NOS MASSES DE CHAIRS AMBULANTES 

 Photographie médicale
Medical photography

1/2

1/1

Exposition permanente  "Nos masses de chairs ambulantes"  23 Février 2018, Institut d'Anatomie Normale, Faculté de Médecine de Nice, Commissaire : Dr Nicolas Bronsard

Permanent exhibition "Nos masses de chairs Ambulantes" Febuary 23 2018, Institute of Normal Anatomy, Faculty of Medicine of Nice, Curator: Dr Nicolas Bronsard

Exposition "Mécanicien corporel"  du 14 février au 05 Mars 2017, Commissaire : Zoubir Nait-Hamoud

Exhibition "Body mechanic" from 14 February to 05 March 2017, Curator: Zoubir Nait-Hamoud

En esthétisant l’envers du décor, observons la mécanique de nos mouvances et permettons-nous la curiosité de regarder de quoi nous sommes tous constitués. Nos chairs deviennent objets où notre singularité disparaît. Le corps devient matière à réparation et modification.

Le corps médical permet à l’expression plastique de s’immiscer dans ses habitudes et dans son environnement contrôlé. Ma simple présence photographique est un paramètre supplémentaire à prendre en compte, une non-fonction pouvant être dérangeante. On m’autorise la capture de vos corps sans identification possible. On me permet de voir une des plus grandes intimités individuelles d’individus inconnus.

Dans l’objectif de magnifier notre intérieur, je tente de fabriquer un lien visuel entre nos consciences et nos organicités respectives. Je fige notre organique mécanique créant une unicité de chair et de sang. Je fixe les mouvements, les techniques, les gestes et les regards d’individus masqués, cachés, ayant pour but de sauver, de réparer, d’apprendre, et de comprendre.

Tentons d’observer le corps humain avec un regard tinté de curiosité et de découverte. Voyons-le comme une matière qui nous est commune. Contemplons la beauté de ces dunes colorées, de cette chair découpée. Acceptons notre corps comme il est, fragile et fort, oeuvre d’art et monstruosité, rouge et puant, sale et organisé.

Aux personnes pour lesuqelles le sommeil est perte de conscience, tout comme l’anesthésie générale est coma temporaire, où la mort apparaît comme illusion, voyons un aperçu de ce que le corps vit quand nous sommes endormis.

© 2016 by Lauren G. Camps