CYANEUS ALBA TERRA

Edition de tirage photo cyanotype en réhaut à la feuille dorée, avec d'anciennes photographies du village d'Aubeterre-sur-dronne(16), 2022

Edition of a cyanotype photo print in heightened gold leaf, with old photographs of the village of Aubeterre-sur-dronne (16), 2022

Habituée à travailler avec d’anciennes photographies, je me suis récemment intéressée à Aubeterre-sur-Dronne, le village dans lequel je vis depuis 2 ans.

Avec l’aide de Charles Audoin, maire du village ainsi qu’Hélène, Sue Gregson, Mr truc, j’ai pu réunir un ensemble de cartes postales et de vieilles photographies du village. J’aime comparer hier avec aujourd’hui, ou aujourd’hui avec hier ; voir ce qui a changé, évolué ou disparu. 

« Les notions de mémoire et de photographie ont toujours entretenues une relation très étroite mais également complexe à travers l’histoire. L’acte même de photographier est dans un sens un hommage qui est rendu au temps et a ce qu’il en reste. En captant la lumière sur sa plaque de verre, le photographe parvient a arrêter le temps, à le figer dans un moment donné. En se faisant il parvient à faire un travail sur la mémoire. Pouvons-nous alors affirmer que l’idée du temps photographique n’interrogerait en fait que la notion du temps d’archivage. Que la prise de vue photographique ne serait en fait qu’un moyen de cataloguer et d’archiver des images qui nous permettent de ne pas oublier le passé. Nous pouvons dire que les photographies participent à un travail de mémoire individuelles mais également collective.»

 J’ai choisi de réaliser un tirage de toutes ces photographies (libre de droit) avec un procédé photographique ancien, le Cyanotype et d’y ajouter des rehauts de feuilles dorées ou d’aquarelle.

Accustomed to working with old photographs, I recently became interested in Aubeterre-sur-Dronne, the village in which I have been living for 2 years.

With the help of Charles Audoin, mayor of the village as well as Hélène, Sue Gregson, Mr thing, Mr thing and Mr thing, I was able to bring together a set of postcards and old photographs of the village. I like to compare yesterday with today, or today with yesterday; see what has changed, evolved or disappeared.

The notions of memory and photography have always maintained a very close but also complex relationship throughout history. The very act of photographing is in a sense a tribute to time and what is left of it. By capturing the light on his glass plate, the photographer manages to stop time, to freeze it in a given moment. By doing this he manages to work on the memory. Can we then affirm that the idea of ​​photographic time would in fact only question the notion of archiving time. That taking photographs is in fact only a means of cataloging and archiving images that allow us not to forget the past. We can say that the photographs participate in a work of individual but also collective memory.

 I chose to make a print of all these photographs (royalty free) with an old photographic process, the Cyanotype and to add highlights of golden leaves or watercolor.